Mythe de Galanthis

Galanthis est une « fille du peuple », doula (servante) dévouée à sa maîtresse Alcmène.

Alors qu’Alcmène doit donner naissance à Héraclès, fils illégitime de Zeus, Galanthis prend soin d’elle, et veille à son bien-être en apportant eau bouillante et serviettes. La sage-femme surveille le bon déroulement de l’accouchement sur le plan médical, pendant que Galanthis entre et sort de la pièce, conservant une vue d’ensemble de la situation.

Le travail dure depuis plusieurs jours : quelque chose ne va pas, et Galanthis est inquiète pour sa maîtresse. Elle remarque alors qu’Ilithyie, déesse de l’enfantement, se tient au seuil de la porte et bloque le processus de la naissance, « par sa jambe droite croisée sur sa gauche et ses doigts croisés. ». Elle a été envoyée par Héra, épouse de Zeus et jalouse d’Alcmène, dans le but de retarder la venue au monde de cet enfant illégitime.

Galanthis comprend les enjeux de cette naissance et les raisons des difficultés de l’accouchement. Elle a alors l’idée de s’exclamer, mains jointes, en direction d’Alcmène, et de façon à être entendue par Ilithyie : « Vous avez accouché, Madame ! » Ilithyie, de surprise, se lève, et décroisant les jambes, permet à Alcmène d’enfin donner naissance à son fils Héraclès !

Galanthis a su, par ses qualités d’observation, sa présence et son intuition, comprendre et débloquer une situation difficile. Elle représente pour nous l’essence de la doula : une femme auprès de la femme qui accouche, capable d’être à l’écoute de ses besoins et de favoriser le processus de la naissance simplement par un accompagnement bienveillant et des mots bien choisis.

C’est donc tout naturellement que nous avons choisi de nommer notre organisme de formation aux métiers du lien et de l’accompagnement : Centre Galanthis.

C’est aussi le latin qui nous a inspirées le perce-neige : galanthus. L’image de cette fleur sortant d’une terre encore gelée pour y apporter sa blancheur et sa fraîcheur nous a tout de suite séduites. Et c’est tel le perce-neige à la fin d’un hiver que nous souhaitons à nos stagiaires de s’épanouir dans leur chemin de doula !